Les métiers de l’artisanat, un monde de passionnés

Les métiers de l’artisanat sont divers et variés. Que ce soit dans l’alimentation, le bâtiment, la production, ou encore les services, ils répondent tous à une règle d’or : le goût du travail bien fait.

Bien souvent, la qualité des services rendus est telle qu’elle ne serait pas transposable à une grande échelle et c’est ce qui rend ces métiers si intéressants et passionnants. Un bon artisan est avant tout quelqu’un de très spécialisé, qui maîtrise son sujet avec dextérité et un certain talent.

Mais quels sont les débouchés des métiers de l’artisanat ? Quels sont les niveaux de salaires ? Et surtout comment savoir vers quel métier de l’artisanat s’orienter ?

Les débouchés des métiers de l’artisanat

Tout d’abord, il est important de noter qu’en matière de débouchés, certains métiers de l’artisanat se distinguent plus que d’autres. C’est le cas notamment pour les métiers suivants :

  • menuisier,
  • maçon,
  • mécanicien auto,
  • boulanger,
  • boucher.

Avec ces métiers, aucun risque d’être au chômage, les offres sont nombreuses. En 2015 par exemple, le métier de mécanicien totalisait près de 3000 offres d’emplois sur le marché ouvert de l’emploi et se classait à la 7ème position des professions offrant le plus de débouchés.

Attention tout de même, ces métiers très demandés ne doivent pas masquer la réalité. En effet, les débouchés des métiers de l’artisanat ne sont pas tous aussi nombreux. Il s’agit souvent de métiers très spécifiques avec peu d’offres d’emploi.

Artisanat et salaires

Ensuite, concernant les salaires des métiers de l’artisanat, c’est plutôt intéressant. La rareté et la spécialisation se payent et par conséquent le secteur de l’artisanat possède des salaires au-dessus de la moyenne. Par exemple, le salaire d’un artisan plombier est proche de 3000 euros/mois avec un niveau d’études allant de CAP à bac pro. Un audioprothésiste quant à lui gagne 8600 euros mensuels en moyenne avec un bac+3.

Cependant, le régime de retraite des artisans étant peu avantageux, le professionnel de l’artisanat se doit souvent d’investir une partie de ses revenus pour une complémentaire retraite ou une assurance vie.

Alors, si après tout cela, vous restez intéressé et passionné par l’un des nombreux métier de l’artisanat, il ne vous reste plus qu’à foncer et à mettre toutes les chances de votre côté pour réussir.

Enfin, si le métier vers lequel vous souhaitez vous tourner n’est pas encore défini et que vous n’avez pas encore choisi votre formation artisanat, posez-vous les bonnes questions en fonction de vos aptitudes mais aussi de vos défauts, et renseignez-vous auprès des professionnels déjà en place. Leur expérience vous sera très enrichissante. Vous pouvez également vous essayer à ce test métier gratuit et découvrir votre métier de prédilection.