Carreleur

Fiche métier Carreleur - Définition

Vous désirez devenir carreleur ? Cette fiche-métier vous apportera de nombreuses informations sur ce noble métier. Quelle est sa nature ? Comment devient-on carreleur ? Quelle formation faut-il suivre ? Quels sont les débouchés ? A combien s’élève le salaire d’un carreleur ?

Le carreleur, aussi appelé carreleurmosaïste, est un professionnel chargé de l’habillement des surfaces extérieures et intérieures. Pour leur revêtement, il utilise des carreaux de marbre, de faïence, d’ardoise, de céramique ou encore de grès. Avant toute opération le carreleur-mosaïste réalise un relevé précis du lieu de l’ouvrage. Il s’occupe ensuite de la préparatin des supports de carreaux et de la réalisation de la chape de ciment. La prochaine étape de ce spécialiste est de poser les carreaux. Pour cela, il tient compte de l’harmonie des formes et des couleurs afin de réaliser un travail soigné et équilibré.

Le carreleur-mosaïste intervient le plus souvent après le travail du maçon. Il collabore également avec d’autres corps de métier durant son chantier comme le peintre, le plombierchauffagiste ou encore l’électricien. Le carreleur offre ses services aussi bien sur un chantier de construction neuf que pour un chantier de rénovation.

Les domaines d’intervention du carreleur-mosaïste sont très variés. Il a la possibilité d’effectuer des travaux chez un particulier, dans un immeuble, une piscine, un laboratoire industriel, un hôpital… Cet artisan joue également un rôle de conseiller auprès de ses clients. Il leur donne des conseils sur le choix des matériaux, des motifs et des couleurs tout en tenant compte du goût et des envies des clients. Il maîtrise parfaitement les différentes techniques de pose et c’est un expert de la décoration.

Pour devenir carreleur-mosaïste, il faut posséder certaines compétences.

C’est un métier exigeant beaucoup d’efforts, le carreleur devant se tenir tantôt à genoux, tantôt couché, tantôt debout. Posséder une excellente condition physique et une bonne santé est donc primordial.

Le carreleur-mosaïste se doit également d’être habile pour exercer au mieux ce métier manuel. La rigueur, la minutie, la précision ainsi que le goût du calcul sont d’autres compétences nécessaires.

Pour un meilleur service à ses clients, il est important que le carreleur possède des connaissances dans le domaine de la maçonnerie, et connaître parfaitement les différents procédés et matériaux, avec leurs avantages et inconvénients.

Le sens de l’ésthétique et des connaissances en décoration sont des plus non négligeables.

Enfin, le carreleur-mosaïste doit être à l’écoute de ses clients et de leurs envies, et être capable de les conseiller et de les rassurer dans les prises de décision.

Formation Carreleur - Devenir Carreleur

Pour devenir carreleur-mosaïste, il est nécessaire de suivre une formation. Plusieurs choix s’offrent à vous.

Après la 3ème, vous pouvez suivre par exemple le CAP carreleur-Mosaïste. Cette formation dure 2 ans.

Si vous avez le niveau bac, deux formations sont possibles :

  • Bac pro Aménagement et finition du Bâtiment : formation de 3 ans
  • Bac pro Carrelage-Mosaïque : formation de 2 ans après le CAP (2 ans d’expérience nécessaire)

Avec un niveau bac+2, vous pouvez opter pour le BTS Aménagement et Finition ou le Diplôme des Métiers d’Art (DMA) Décor Architectural option Décor du mur.

Débouchés et salaire d’un Carreleur

Le métier de carreleur-mosaïste est un métier beaucoup demandé sur le marché. Cet professionnel peut aussi bien travailler pour une petite entreprise artisanale ou pour un grand groupe du BTP. Un carreleur peut aussi décider de travailler pour son propre compte.

Le carreleur-mosaïste peut également évoluer et devenir chef carreleur, décorateur, formateur, chef d’entreprise, conducteur de travaux, dessinateur ou encore spécialiste de la rénovation de revêtements céramiques et mosaïques.

Le salair d’un carreleur-mosaïste dépend principalement de l’endroit où il travaille. Cependant, généralement, un carreleur débutant gagne environ 1 445€ brut mensuel.

4 commentaires

  • fabien
    Il y a 2 années

    Le travail à genou prolongé lors de la réalisation d’une chape, de la pose de carrelage ou du nettoyage, ou encore de l’application de ciment-colle peut entraîner des traumatismes. L’un d’eux est la bursite ou hygroma du genou. Ce traumatisme est la conséquence de plusieurs micro-traumatismes répétés qui entraînent une augmentation lente et progressive du volume d’une bourse séreuse. une gêne se fait alors ressentir ainsi que des douleurs chroniques et parfois même une surinfection pouvant mener à une opération.

    Pour éviter cela, il est conseiller de porter des vêtements de travail professionnels et de qualité comme des pantalons intégrant des protections amovibles ou fixes. Des genouillères indépendantes sont également indispensables.

    Vous trouverez de plus amples renseignements sur la prévention des risques professionnels des carreleurs sur le site suivant : Officiel-prevention.com.

    • MR Clero vincent
      Il y a 11 mois

      Je souhaite faire une reconvertion en tant que carreleur et souhaiterais savoir à combien je pourrais prétendre au départ niveau salaire. Merci.

      • Marc Dubois
        Il y a 10 mois

        Bonjour,

        Comme indiqué dans la fiche Formation Carreleur ci-dessus, le salaire d’un débutant dans la profession tourne autour de 1400 €.

        Excellente continuation à vous.

  • Sofian
    Il y a 9 mois

    Bonjours,

    J’ai un CV fait que de restauration, hors j’aimerai carrément changer de branche. Avez-vous un site d’offres de formation, dans le Nord si possible ?

Carreleur : poser une question en ligne