Conducteur d’engins

Fiche métier Conducteur d’engins - Définition

Le métier de conducteur d’engins vous intéresse ? Vous souhaitez prendre le volant d’engins et de machines puissantes sur les chantiers ? Cette fiche métier conducteur d’engins vous apportent les réponses aux questions que vous vous posez sur ce métier. Quelle est la nature du travail du conducteur d’engins ? Quelle formation suivre pour devenir conducteur d’engins ? Quels en sont les débouchés ? Quel est le salaire d’un conducteur d’engins ?

Le conducteur d’engins tient un rôle primordiale sur les chantiers. Ce professionnel a une parfaite maîtrise de puissants engins tels que la chargeuse, la pelle hydraulique, le dumper, la décapeuse, la niveleuse, le brouteur… Il les utilise dans le cadre de ses missions pour préparer et balayer le terrain, pour charger et transporter des matériaux de carrière ou encore pour effectuer des travaux liés à l’extraction. Le conducteur d’engins est la première personne à intervenir sur un chantier. A l’aide de puissants engins qu’il conduit, il est chargé de transporter ou déplacer les gravas, la terre et les pierres. Après avoir déblayé le terrain, le conducteur d’engins est aussi chargé du creusement ou du terrassement. Il s’occupe aussi de l’entretien de la chaussée.

Les missions du conducteur d’engins ne se limitent pas seulement au déblayage du terrain, au terrassement et au transport. Il exerce aussi en tant que mécanicien. Son rôle consiste dans ce cas à effectuer de petites réparations sur les engins. Il s’occupe aussi de l’entretien du matériel. Il détecte également les anomalies de fonctionnement.

Exercer le métier de conducteur d’engins est très passionnant. Pour y accéder, certaines compétences sont indispensables.

En premier lieu, il est très important de faire preuve de précision. En effet, il faudra respecter scrupuleusement les plans établis et les consignes données par vos supérieurs hiérarchiques. Un conducteur d’engins doit également avoir le sens de l’équilibre et être surtout bien organisé.

Etre physiquement en forme est nécessaire pour exercer ce métier. Vous serez amené à travailler tout le temps dehors, et parfois même de nuit.

Savoir faire preuve de réactivité est un avantage pour quiconque veut exercer ce métier. De même, il faudra être très vigilant, la moindre erreur pouvant vous être fatal ou occasionner des dégâts considérables. Le respect des consignes ne doit pas être non plus négligé.

Un bon conducteur d’engins doit aussi avoir des connaissances en mécanique, cela lui permettra d’identifier certaines anomalies, de faire de petites réparations et d’entretenir son matériel.

Formation Conducteur d’engins - Devenir Conducteur d’engins

Le métier de conducteur d’engins est réglementé. Il est obligatoire d’avoir une qualification pour devenir conducteur d’engins. Selon votre niveau d’étude, vous avez le choix entre deux types de formations.

Après la 3ème, vous pouvez suivre une formation pour obtenir le CAP Conducteur d’engins de Travaux Publics et Carrières ou le CAP Maintenance des matériels, option Matériels de Travaux Publics et de Manutention. La formation dure généralement deux ans.

Avec un niveau bac, vous pouvez suivre une formation pour obtenir le bac professionnel Conducteur d’engins de chantier de Travaux Publics ou le bac professionnel Travaux Publics Maintenance des matériels, option Travaux Publics et Manutention.

Débouchés et salaire d’un Conducteur d’engins

Le métier de conducteur d’engins est très demandé sur le marché. Ce spécialiste des gros engins a la possibilité de travailler dans diverses entreprises. Il peut, par exemple, travailler dans une entreprise de BTP ou pour le compte d’une entreprise minière. Après plusieurs années d’expérience, il peut évoluer et devenir chef d’équipe.

Le salaire d’un conducteur d’engins varie en fonction de l’endroit où il travaille et de son expérience. En général, un conducteur d’engins débutant touche 2 000 euros brut par mois, sans compter les primes et autres gratifications.

4 commentaires

  • clarisse
    Il y a 1 année

    Si je fait un bac pro Travaux Publics après ma 3ème, vais-je apprendre le métier de conducteur d’engins ?

    • Marc Dubois
      Il y a 1 année

      Bonjour Clarisse,

      Les engins de travaux publics étant de plus en plus perfectionnés, il est obligatoire d’avoir une formation solide avant de les conduire. Les différents niveaux de qualification nécessaires sont le bac pro et le CAP.

      En sortant du collège, après ta 3ème, tu peux d’orienter vers les formations suivantes afin de devenir Conducteur d’engins de chantier de Travaux Publics :

      • CAP conducteur d’engins : travaux publics et carrières ; maintenance des matériels option matériels de travaux publics et de manutention
      • Niveau bac :
      • Bac pro conducteur d’engins : travaux publics et carrières
      • Bac pro travaux publics : maintenance des matériels option travaux publics et manutention

      Le bac pro Travaux publics se prépare sur 3 années. Pour ceux qui possèdent déjà un CAP du même secteur, il est possible sous certains conditions de préparer ce diplôme sur 2 années.

      Excellente continuation à toi.

      • clarisse
        Il y a 1 année

        Merci j’espère reussir

  • Jeff
    Il y a 10 mois

    Bonsoir,

    J’ai 43 ans et je voudrais me reconvertir aux BTP option conducteur d’engin.

    L’âge est-il un désavantage ?

Conducteur d’engins : poser une question en ligne